recette : chou & carottes sautées épicés

recette : chou & carottes sautées épicés

Pour se réchauffer par ces temps hivernaux, rien ne vaut les épices !

le curcuma est un puissant anti-inflammatoire, le gingembre est l’allié de la digestion et tous deux soutiennent l’activité de détoxication du foie. Ajoutons à cela : oignon, ail et chou chouchous de nos intestins, une pointe de piment et quelques carottes et nous voilà armés en antioxydants.

Bref, une recette pleine de saveurs, de saison et parfaite pour affronter les frimas !

Simplissime en prime!

ustensiles:

Idéalement il vous faut juste une mandoline (c’est tellement indispensable, vous ne pourrez plus vous en passer!) pour émincer le chou, et la carotte en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire;). Et une sauteuse ou un wok.

ingrédients:

pour 4 personnes, mais ça se réchauffe à l’envie:

1/2 chou blanc, 1 ou 2 carottes (2 moyennes pour moi), 1 oignon, 1 gousse d’ail, 1 doigt de gingembre (genre pouce) et 1 petit doigt de curcuma. ATTENTION ça tache, donc si vous ne voulez pas avoir les mains jaunes, à manipuler avec des gants….

Huile d’olive, sel (pour moi 2 cuillères à soupe de soja, petit goût en plus…). Du poivre et un peu de piment (facultatif , pour moi piment à kimchi en épicerie coréenne).

On commence par faire revenir l’oignon émincé, l’ail pressé, le gingembre et le curcuma râpé avec un bon filet d’huile d’olive dans le fond d’une sauteuse. Réserver.

Puis, passer le chou et les carottes à la mandoline, ou s’armer d’un couteau et de patience pour couper le chou en fines lamelles, et les carottes en fines rondelles (à moins d’un robot magique, autre option;).

Ensuite, ajouter chou et carottes à la pâte d’épices précédente. Bien mélanger pour enrober les légumes avec les épices. Couvrir tout juste d’eau et laisser cuire à frémissement environ 30′, jusqu’à évaporation presque complète de l’eau.

Il ne reste qu’à servir, avec une viande froide c’est un régal. BON APPETIT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*